Loading...
Data

Le concept de pseudonymisation des données

pseudonymisation des données pour le RGPD

Face au Big Data, à savoir l'accroissement des données sur la toile, mais également l'évolution constante des moyens pour parvenir à soutirer ces informations, les internautes sont de plus en plus analysés, et les structures ont accès à des renseignements toujours plus privés à leur sujet. Il est par ailleurs devenu difficile de déceler la frontière entre ce que les entreprises ont le droit de savoir ou non. De plus, le fait de partager des informations personnelles sur la toile est un acte si courant aujourd'hui qu'il en est devenu banal. Les internautes n'hésitent pas ou pratiquement plus lorsque leurs informations bancaires leur sont demandées, ou lorsqu'ils doivent remplir des formulaires sur leur identité, où sont requis leurs adresse, numéro de téléphone, adresse mail, etc.

 

Cependant, en communiquant ces informations, ils s'exposent à la fois au risque que leurs informations soient mal sécurisées, mais également au fait que l'enseigne derrière le site internet n'utilise leurs données que pour mieux leur vendre leurs produits par la suite. Par conséquent, le Règlement Général de Protection des Données a fait surface, et avec lui de nouvelles règles, afin d’alerter au sujet des risques encourus sur la toile, mais surtout pour poser des limites à chacune des structures. Ce règlement implique notamment pour les enseignes d'utiliser des procédés pour s'y conformer, tels que par exemple la pseudonymisation des données, qui permet entre autres de protéger des données en camouflant une partie d'entre elles.

 

Pourquoi utiliser la pseudonymisation ?

 

Le principe de pseudonymisation découle du Règlement Général de Protection des Données. En effet, les structures qui réalisent des traitements de données doivent choisir entre deux techniques afin de bien respecter le RGPD. Parmi ces dernières, elles peuvent donc choisir la pseudonymisation. Cette décision dépendra des données concernées, de la manière dont elles elles sont traitées, ou encore tout simplement des besoins de la structure. Ce processus est mis en place dans le souci de respecter le RGPD : grâce à celui-ci, les structures pourront plus facilement respecter et protéger les informations en leur possession. De cette manière, elles seront conformes plus aisément et ne redouteront pas de recevoir une amende.

 

La pseudonymisation des données plus en détails

 

La pseudonymisation est l'alternative à l'anonymisation des données. Les structures peuvent choisir l'une ou l'autre de ces méthodes afin de mieux sécuriser les données qu'elles traitent. La pseudonymisation consiste à "cacher" une partie des informations récoltées, afin que ces dernières ne soient pas totalement identifiables, mais pas totalement anonymes : il s'agit d’éviter toute identification possible de la personne qui a fourni ces données. Si l'on veut retracer l'identité de cette dernière, il faudra alors un renseignement complémentaire qui permettra de retrouver la personne en question. De cette manière, les informations récoltées sont séparées, à savoir que les informations permettant d'identifier un individu sont mises de côté et protégées et permettent de laisser anonymes l'autre partie des données. Pour cela, les renseignements ne peuvent pas tout à fait être identifiés, et l'analyse peut tout de même ensuite être réalisée en toute sécurité.

Les plus récents